Conférence : Cohabitation homme-requin, l’exemple de l’île de la Réunion

Conférence à la Cité de l’Océan de Biarritz le mardi 19 juillet à 18h30.
Entrée libre à l’auditorium.
Cette conférence sera animée par Jean-François Nativel, auteur d’un ouvrage récent intitulé Requins à la Réunion, une tragédie moderne.
L’île de la Réunion a connu depuis 2011 une vague d’attaques de requins, inédite en intensité et en localisation. Ces accidents, survenus au coeur de la zone ouest balnéaire, ont conduit à assombrir l’image de l’île, avec de lourdes répercussions sur l’économie touristique. Ils ont eu également pour conséquence la mise en place, en juillet 2013, d’un arrêté d’interdiction de baignade et d’activités nautiques en dehors du lagon. Face à cette tragédie, la communauté nautique locale s’est mobilisée pour apporter une réponse rapide à cette situation singulière.
Mais le traitement d’un problème aussi sensible ne se fait pas sans difficulté, et il aura fallu plusieurs années pour arriver à faire aboutir une politique adaptée de réduction du risque. Celle-ci a nécessité l’acquisition d’un savoir-faire qui s’est traduit par un plan global d’actions impulsé par les acteurs du terrain, et élaboré en concertation avec les institutions. Il comprend des innovations alliant technologies et respect de l’environnement (vigies immergées, caméras, smarts drum lines, filets non-létaux…). L’île est désormais considérée comme un modèle de réussite en matière de gestion du risque requin.
Jean-François Nativel a fondé en juillet 2011 à l’île de la Réunion la première association dédiée au risque requin, Océan Prévention Réunion (OPR). Il s’est lancé, dès les prémices de la crise, dans un combat visant à la mise en oeuvre d’une politique publique en réponse au risque requin.
En comparant l’île avec d’autres régions comme l’Australie, le Brésil, Hawaï, l’Afrique du Sud ou encore la Floride, Jean-François Nativel nous présentera la problématique réunionnaise et ses conséquences. Il détaillera également le programme de prévention mis en oeuvre : quelles en sont les contraintes, les limites et les perspectives ?
Figure de la glisse locale, il abordera également le sujet des activités nautiques et plus particulièrement du surf : la cohabitation est-elle possible entre les requins et les usagers de l’océan ?
Après ces années difficiles, l’île de la Réunion souhaite maintenant en sortir la tête haute de cette crise, en retrouvant le fantastique outil de rayonnement international que constitue son patrimoine nautique exceptionnel, et redevenir à tout jamais le « petit Hawaï français ».